FGTB CCB slide

Les luttes sociales passent aussi par les mots du Travail !

Cette année, le CEPAG a décidé de mettre le focus sur les MOTS du TRAVAIL. Qu’il soit décent ou digne ou, au contraire, qu’il soit synonyme de souffrance ou de précarité, le travail doit retrouver du sens et les mots qui le définissent doivent permettre de redéfinir les contours de la société dans laquelle nous souhaitons évoluer.

En cette période cruciale, il est essentiel de comprendre l’importance des mots et de leur utilisation : pour débusquer et éviter leur détournement par le monde politique et économique, mais surtout pour se les réapproprier dans la lutte, dans nos luttes !

C’est dans cette perspective que nous aurons le plaisir d’accueillir ce 16 décembre Olivier Starquit (Auteur de « Des mots qui puent ») et Emilie Jacquy (formatrice en nov’langue), qui nous aideront à décoder et à reconquérir le sens des mots au cours d’une animation participative.

Cette animation sera suivie d’un débat ouvert sur la place et l’importance des mots dans la construction de notre imaginaire de lutte, avec Olivier Starquit et Emilie Jacquy, mais également avec Olivier Bailly, journaliste chez Médor.

Pour terminer l’année sur une note légère et positive, la soirée se veut conviviale et non académique : un bar sera ouvert avec du vin chaud (pour ceux qui le souhaitent…), une petite collation et des petits cadeaux pour les participants !

On ne vous en dit pas plus : rendez-vous le 16/12 à la FGTB Bruxelles (rue de Suède 45 à Saint-Gilles) pour découvrir tout cela !!

Ouverture des portes et du bar à 18h00. Début de la soirée à 18h30. Conclusion et verre de l’amitié prévu pour 21h.

||Entrée gratuite || Respect des mesures sanitaires en vigueur ||

Diffusion du documentaire « Burning Out : dans le ventre de l’hôpital »

Diffusion du documentaire « Burning Out : dans le ventre de l’hôpital » suivi d’un débat en présence du réalisateur Jérôme Le Maire, de Carine Rosteleur (CGSP-ALR) et Naima Amakran (Setca) 

𝐁𝐮𝐫𝐧𝐢𝐧𝐠 𝐎𝐮𝐭 – 𝐃𝐚𝐧𝐬 𝐥𝐞 𝐯𝐞𝐧𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐡𝐨̂𝐩𝐢𝐭𝐚𝐥 – 𝟐𝟎𝟏𝟔
𝑃𝑒𝑛𝑑𝑎𝑛𝑡 2 𝑎𝑛𝑠, 𝑙𝑒 𝑟𝑒́𝑎𝑙𝑖𝑠𝑎𝑡𝑒𝑢𝑟 𝑏𝑒𝑙𝑔𝑒 𝐽𝑒́𝑟𝑜̂𝑚𝑒 𝑙𝑒 𝑀𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑎 𝑠𝑢𝑖𝑣𝑖 𝑙𝑒𝑠 𝑚𝑒𝑚𝑏𝑟𝑒𝑠 𝑑𝑒 𝑙’𝑢𝑛𝑖𝑡𝑒́ 𝑐ℎ𝑖𝑟𝑢𝑟𝑔𝑖𝑐𝑎𝑙𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑢𝑛 𝑔𝑟𝑎𝑛𝑑 ℎ𝑜̂𝑝𝑖𝑡𝑎𝑙 𝑝𝑎𝑟𝑖𝑠𝑖𝑒𝑛. 𝐶𝑒 𝑏𝑙𝑜𝑐 𝑜𝑝𝑒́𝑟𝑎𝑡𝑜𝑖𝑟𝑒 𝑢𝑙𝑡𝑟𝑎𝑝𝑒𝑟𝑓𝑜𝑟𝑚𝑎𝑛𝑡 𝑓𝑜𝑛𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛𝑛𝑒 𝑎̀ 𝑙𝑎 𝑐ℎ𝑎𝑖̂𝑛𝑒 : 14 𝑠𝑎𝑙𝑙𝑒𝑠 𝑒𝑡 𝑙’𝑜𝑏𝑗𝑒𝑐𝑡𝑖𝑓 𝑑𝑒 𝑝𝑟𝑎𝑡𝑖𝑞𝑢𝑒𝑟 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑐ℎ𝑎𝑐𝑢𝑛𝑒 𝑞𝑢𝑜𝑡𝑖𝑑𝑖𝑒𝑛𝑛𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 ℎ𝑢𝑖𝑡 𝑎̀ 𝑑𝑖𝑥 𝑖𝑛𝑡𝑒𝑟𝑣𝑒𝑛𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠. 𝐿’𝑜𝑟𝑔𝑎𝑛𝑖𝑠𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑢 𝑡𝑟𝑎𝑣𝑎𝑖𝑙, 𝑏𝑖𝑒𝑛 𝑞𝑢’𝑒𝑥𝑡𝑟𝑒̂𝑚𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑠𝑜𝑝ℎ𝑖𝑠𝑡𝑖𝑞𝑢𝑒́𝑒, 𝑒𝑠𝑡 𝑑𝑒𝑣𝑒𝑛𝑢𝑒 𝑝𝑎𝑡ℎ𝑜𝑔𝑒̀𝑛𝑒. 𝑆𝑡𝑟𝑒𝑠𝑠 𝑐ℎ𝑟𝑜𝑛𝑖𝑞𝑢𝑒, 𝑏𝑢𝑟𝑛-𝑜𝑢𝑡, 𝑒𝑡 𝑟𝑖𝑠𝑞𝑢𝑒𝑠 𝑝𝑠𝑦𝑐ℎ𝑜𝑠𝑜𝑐𝑖𝑎𝑢𝑥 𝑐𝑜𝑛𝑑𝑢𝑖𝑠𝑒𝑛𝑡 𝑙’𝑎𝑑𝑚𝑖𝑛𝑖𝑠𝑡𝑟𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑎̀ 𝑐𝑜𝑚𝑚𝑎𝑛𝑑𝑒𝑟 𝑢𝑛 𝑎𝑢𝑑𝑖𝑡 𝑎𝑓𝑖𝑛 𝑑𝑒 𝑡𝑒𝑛𝑡𝑒𝑟 𝑑𝑒 𝑑𝑒́𝑠𝑎𝑚𝑜𝑟𝑐𝑒𝑟 𝑙𝑒 𝑑𝑒́𝑏𝑢𝑡 𝑑’𝑖𝑛𝑐𝑒𝑛𝑑𝑖𝑒.
𝐀𝐜𝐜𝐮𝐞𝐢𝐥 𝐝𝐞̀𝐬 𝟏𝟗𝐡 – 𝐃𝐞́𝐛𝐮𝐭 𝐝𝐮 𝐟𝐢𝐥𝐦 𝐚̀ 𝟏𝟗𝐡𝟑𝟎
‼ Attention : Covid Safe Ticket obligatoire ‼

Mateo Alaluf – Le socialisme malade de la social-démocratie

« Au terme d’un siècle et demi d’existence qui a façonné l’Europe et marqué le monde, la social-démocratie a-t-elle encore un avenir ? Assistons-nous à la fin d’un cycle politique et social, ou au contraire, les restes de la social-démocratie sont-ils moins inutiles qu’il n’y paraît de prime abord ? »

Ce jeudi 28 octobre au Dk, Mateo Alaluf viendra présenter son livre « Le socialisme malade de la social-démocratie » dans le cadre de la Fureur de Lire. Face à la montée des idéologies populistes depuis le début du 21e siècle, Mateo Alaluf, auteur bien connu des habitués du CEPAG Bruxelles, pose une réflexion sans fard sur l’héritage d’un siècle et demi de social-démocratie en Occident.

Il souligne les disparités entre l’Europe, où le socialisme semble sombrer, selon lui, et les Etats-Unis où des figures comme Bernie Sanders et Alexandria Ocasio-Cortez incarnent son renouveau.

A découvrir au Dk (rue du Danemark 70b à Saint-Gilles) ce jeudi 28 octobre.

Ouverture des portes et du bar à partir de 18h30. Début de la soirée à 19h. 

Geoffroy de Lagasnerie – Sortir de notre impuissance politique

Dans son dernier ouvrage « Sortir de notre impuissance politique », paru en 2020, Geoffroy de Lagasnerie invite la gauche militante à revoir ses automatismes de pensée et de lutte pour refonder de nouvelles stratégies, sortir de l’impuissance et rompre avec la stagnation.

 

Radical et sans tabou,  il fustige la plupart des moyens du militantisme – manifestation, pétition, occupation, grève, émeute – qui ne visent qu’à se faire entendre par un pouvoir qui n’écoute pas et ont pour seul effet de marginaliser ou discréditer, s’inscrivant de facto dans une logique de la défaite.

 

Il incite la gauche à gagner en efficacité en s’inspirant des think tank de droite et en infiltrant les différents appareils du pouvoir.

 

Des mots et des idées qui feront sans aucun doute débat !

 

Le CEPAG Bruxelles, en partenariat avec la Maison du Livre de Saint-Gilles vous invite ce jeudi 30 septembre à venir découvrir cet auteur captivant et échanger avec lui au cours d’une soirée au Dk (rue du Danemark 70b à Saint-Gilles).

 

Ouverture des portes et du bar à 18h30. Début de la soirée à 19h.

 

Geoffroy de Lagasnerie est un philosophe et sociologue français, auteur entre autres de L’Art de la révolte. Snowden, Assange, Manning (Fayard, 2015), Penser dans un monde mauvais (P.U.F., 2017), La Conscience politique (Fayard, 2019), Sortir de notre impuissance politique (Fayard, 2020).

 

Activité organisée dans le cadre de la « Fureur de Lire » par le CEPAG Bruxelles* en partenariat avec la Maison du Livre de Saint-Gilles.

*Le CEPAG Bruxelles est une initiative de la Centrale Culturelle Bruxelloise ASBL, régionale du CEPAG avec le soutien de la FGTB Bruxelles et de la Fédération Wallonie-Bruxelles

[Soirée de rentrée du CEPAG Bruxelles] Kapital & Commonspoly, jeux de société conscients

Commonspoly
𝐀𝐩𝐫𝐞̀𝐬 𝐝𝐞𝐮𝐱 𝐬𝐚𝐢𝐬𝐨𝐧𝐬 𝐦𝐢𝐥𝐢𝐭𝐚𝐧𝐭𝐞𝐬 𝐟𝐨𝐫𝐭𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐩𝐞𝐫𝐭𝐮𝐫𝐛𝐞́𝐞𝐬 𝐩𝐚𝐫 𝐯𝐨𝐮𝐬-𝐬𝐚𝐯𝐞𝐳-𝐪𝐮𝐨𝐢, 𝐥𝐞 𝐂𝐄𝐏𝐀𝐆 𝐁𝐫𝐮𝐱𝐞𝐥𝐥𝐞𝐬 𝐯𝐨𝐮𝐬 𝐢𝐧𝐯𝐢𝐭𝐞 𝐚̀ 𝐬𝐚 𝐬𝐨𝐢𝐫𝐞́𝐞 𝐝𝐞 𝐫𝐞𝐧𝐭𝐫𝐞́𝐞 𝐜𝐞 𝐦𝐞𝐫𝐜𝐫𝐞𝐝𝐢 𝟏𝟓 𝐬𝐞𝐩𝐭𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞 𝐚̀ 𝐩𝐚𝐫𝐭𝐢𝐫 𝐝𝐞 𝟏𝟕𝐡𝟑𝟎 𝐚𝐮 𝐃𝐊, 𝐬𝐢𝐭𝐮𝐞́ 𝐫𝐮𝐞 𝐝𝐮 𝐃𝐚𝐧𝐞𝐦𝐚𝐫𝐤 𝟕𝟎𝐛 𝐚̀ 𝐒𝐚𝐢𝐧𝐭-𝐆𝐢𝐥𝐥𝐞𝐬.
Pour une reprise en douceur, nous vous proposons une soirée où vous aurez l’occasion d’essayer le jeu Kapital (un jeu militant réalisé par les Pinçon-Charlot) et le Commonspoly, anti-version du (trop) bien connu Monopoly. Une façon d’aborder la réalité militante par le jeu, autour d’un bon verre et surtout avec des amis !
Si vous n’êtes pas branchés jeux, pas de problème, vous aurez l’occasion de découvrir le Dk, une maison du peuple 2.0 porté par les Actrices et Acteurs des Temps Présents avec une bibliothèque participative, un Fight Shop réunissant des produits de lutte, un bar avec des douceurs locales diverses et variées et surtout une foule d’activités militantes tout au long de l’année. Ce sera aussi l’occasion pour vous d’échanger et de rencontrer celles et ceux qui tentent, à leur échelle, de faire de Bruxelles et du monde un endroit empreint de solidarité et de justice sociale.
Que ce soit pour une heure ou pour toute la soirée, vous êtes tous et toutes invités à venir nous rejoindre à partir de 17h30.
𝐔𝐧𝐞 𝐜𝐡𝐨𝐬𝐞 𝐞𝐬𝐭 𝐬𝐮̂𝐫𝐞 : 𝐜𝐞 𝐬𝐞𝐫𝐚 𝐛𝐨𝐧 𝐝𝐞 𝐯𝐨𝐮𝐬 𝐫𝐞𝐯𝐨𝐢𝐫 !