[Débat en ligne] Une ville sans pub est-elle possible?

Dans le train, la rue, le métro, au cinéma, au restaurant, sur un vélo, un bus, un panneau, dans les toilettes, sur une canette, dans ton smartphone, sur internet, à la radio…
La liste est longue et pourrait encore s’allonger. Sans crier gare, la publicité s’est infiltrée partout dans l’espace public et jusqu’au cœur de nos quotidiens. Des études montrent qu’au cours d’une journée normale, un individu est exposé à près de 3000 publicités par jour. Derrière ce matraquage, une industrie aux ramifications dantesques qui dicte le quotidien de millions de consommateurs… Les annonceurs s’imposent dans l’espace public au gré de deals avec les autorités politiques.
Où en est le débat public autour de cette question ? Quels sont les mécanismes qui sous-tendent la gestion des relations entre la sphère politique et l’industrie du marketing ? Comment rendre cette problématique plus démocratique ou à tout le moins transparente ?
Ce débat sera l’occasion de faire le point avec nos élus sur les accords qui lie – pieds et poings ? – la Région Bruxelloise à l’annonceur JCDecaux.
Il sera également question des réactions des communes dont certaines s’opposent à l’implantation des nouveaux panneaux publicitaires digitaux, considérée parfois comme une privatisation de l’espace public contraire à l’intérêt public.
𝐈𝐧𝐯𝐢𝐭𝐞́.𝐞.𝐬
– Catherine Morenville, échevine de l’urbanisme de Saint-Gilles (Ecolo)
– Frank Van Bockstal, échevin de l’urbanisme d’Etterbeek (MR)
– Tristan Roberti, député bruxellois (Ecolo)
– Jonathan Biermann, échevin de l’urbanisme d’Uccle (MR)
-Robin Bronlet : avocat, il fait partie de Progress Lawyers Network Bruxelles depuis 2017 et est intervenu contre le renouvellement du contrat publicitaire à Liège.
Un débat en ligne organisé par Bruxelles Laïque asbl, Présence et Action Culturelles, et le Cepag Bruxelles.

* Crédit Photo : Résistance à l’Agression Publicitaire