Les luttes féministes et syndicales d’hier et d’aujourd’hui

Diffusion du documentaire consacré à Eliane Vogel-Polsky suivi d’un débat sur les luttes féministes et syndicales actuelles

 

Eliane Vogel-Polsky : ce nom ne vous dit peut-être pas (encore) grand-chose, pourtant, cette femme de conviction a formé et inspiré une génération entière de travailleuses et militantes syndicales…

Militante féministe et professeure de droit social à l’Université Libre de Bruxelles, Eliane Vogel-Polsky se distingue tout d’abord en 1966 en prenant la défense des « femmes-machines », les ouvrières en grève de la FN Herstal. Féministe convaincante et convaincue, fervente partisane de la parité, elle introduit ensuite la première plainte relative à l’égalité salariale auprès de la Cour de Justice européenne, l’affaire Gabrielle Defrenne. Elle a également  travaillé sur le « féminisme institutionnel » et œuvrera à la promotion d’actions positives tant au niveau belge qu’européen.

 

A l’heure où la Ville de Bruxelles a décidé d’honorer cette femme d’exception en baptisant une rue à son nom, le Comité Femme Eliane Vogel-Polsky (constitué au sein de l’Ecole syndicale de Bruxelles*) vous invite ce jeudi 10 octobre à venir (re)découvrir l’histoire de cette pionnière de l’égalité hommes-femmes, avec la diffusion d’un documentaire consacré à sa vie, réalisé par Haleh Chinikar et Agnès Hubert, suivie d’un débat sur les luttes féministes et syndicales actuelles en présence de :

 

Dominique Fervaille, présidente du Comité Femmes Eliane Vogel-Polsky

Estelle Ceulemans, secrétaire générale de la FGTB Bruxelles

Laurent Vogel, de l’European Trade Union Institute

 

Programme de la soirée :

18h30 Accueil et diffusion du documentaire

19h20 Débat « La lutte féministe et syndicale actuelle »

 

Organisé par l’Ecole Syndicale de Bruxelles*

En partenariat avec les Actrices et Acteurs des Temps Présents

 

Entrée gratuite –Ouverture des portes dès 18h – Des sandwiches seront proposés au cours de la soirée.

 

*L’Ecole syndicale de Bruxelles est une initiative de la Centrale Culturelle Bruxelloise, avec le soutien de la FGTB Bruxelles, du Centre d’Education Populaire André Genot et du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Société civile : quelles convergences possibles?

Gilets Jaunes, Youth For Climate, Tout autre Chose, Acteurs des Temps Présents, Plateforme Citoyenne,… La dernière législature fédérale aura vu des pans entier de la société civile se lever pour exprimer un mal-être, dénoncer les manquements de la classe politique, voire carrément assurer des missions de l’Etat. Ces différentes mobilisations, d’une ampleur sans précédents, auront pesé sur le plan médiatique et politique via les thématiques abordées lors de la campagne électorale et lors de la formation des gouvernements régionaux.

Mais qu’est-ce que la société civile ? Comment sont nés ces différents mouvements ? Comment se sont-ils organisés pour « peser » sur les politiques ? Quelles sont leurs relations avec les syndicats? Quels sont leurs ancrages dans la population, auprès des hommes et des femmes qui ne participent pas aisément au débat et à l’action politique ? Et maintenant, comment comptent-ils s’organiser pour continuer à peser ? Des convergences sont-elles possibles entre eux ?

A l’heure de la rentrée politique, ce premier rendez-vous du cycle de jeudis-débat de l’Ecole Syndicale* vous invite à discuter de ces sujets en présence de :

  • Séverine Acerbis, de La Coordination, à l’initiative de la Déclaration non-gouvernementale de la société civile
  • Julie Schummer de Youth For Climate, qui a fait sortir les jeunes des écoles pour les mettre dans les rues
  • Sylvie Pinchart, de Lire & Ecrire, qui œuvre à l’émancipation de personnes analphabètes
  • Marie-France Gobert des Gilets Jaunes, qui ont rompu les codes de la mobilisation

Adresse : au « DK », Rue du Danemark 70b à 1060 Saint-Gilles

Soirée organisée en partenariat avec les actrices et acteurs des Temps Présents

Entrée gratuiteAfterwork de rentrée ouvert à tous à partir 17h30

*L’École syndicale de Bruxelles est une initiative de la Centrale Culturelle Bruxelloise, avec le soutien de la FGTB de Bruxelles, du Centre d’Education Populaire André Genot (CEPAG) et de la Fédération Wallonie Bruxelles.